Rapport annuel de la responsable d’élevage pour 2020

Une nouvelle année qui se trouvait sous des « étoiles » particulières est terminée.

Tout d’abord, je souhaite énumérer les statistiques d’élevage. Les tableaux correspondants sont joints en annexe.

Le nombre de portées est resté pratiquement inchangé par rapport aux dernières années. Il y a eu une légère augmentation du nombre de chiots, c’est-à-dire du nombre de chiots par portée. 37 lices ont été saillies. Donc 3 de plus que l’an dernier. 5 lices sont restées vides, l’an dernier elles étaient 6. 4 portées seront inscrites dans les statistiques 2021, car les chiots vont naître après le 31 décembre 2020. 28 portées ont vu le jour en 2020, 143 chiots sont nés dont 117 ont été élevés. L’an passé il y avait 116 chiots nés dont 94 élevés. Cela correspond à un taux de mortalité en 2020 de 18,8% (l’an passé 19%). 15 différents étalons ont été utilisés. Le taux de césarienne est toujours élevé. En 2020, il n’y a eu que 2 mise-bas naturelles.

12 contrôles d’installation d’élevage ont été effectués. Des contrôles prélimaires ont été fait dans les élevages « Ednadreams » chez Rudolf Züger et «SwissBowWow» chez Elena Roos. Les deux élevages remplissent les conditions exigées par le règlement d’élevage. Un autre contrôle préliminaire a été effectué à la suite d’un déménagement. Après un second contrôle, un « Ok » a pu être accordé.

Trois éleveurs ne sont plus membres du CSBF et n’apparaissent donc plus sur notre liste d’éleveurs. Il s’agit des élevages « King of Heaven»/ Barbara Hatoum, «Angel of big Joy»/ Regula Schweizer et «Dreamlike Bulldogs»/ Sandra Strebel.

Malheureusement, nous avons dû entamer une procédure de sanction. Dans un élevage du CSBF, une portée de chiots, de géniteurs de différentes races, a été à nouveau élevée. La SCS / le CECPA a accepté la demande et a sanctionné l’éleveuse en question.

L’envoi des annonces de saillie-portée fonctionne entre-temps plutôt bien. En ce qui concerne la mise en évidence d’une formation, la question de savoir comment on peut remplir cette demande se pose souvent, car les formations physiques n’ont pas eu lieu à cause de Corona. Malheureusement nous n’avons pas pu organiser une séance d’éleveurs supplémentaire cet automne. Bien entendu, les formations d’autres organisateurs sont acceptées. Dans les difficiles circonstances actuelles, il y a aussi la possibilité de participer à des formations « on- line ». Donc il devrait être possible de participer à une formation continue en deux ans, malgré les restrictions dues au Corona. En général les conditions ont été remplies.

Examens d’aptitude à l’élevage (EAE):
Cette année deux EAE ont eu lieu. Celle du printemps à Itingen a dû être reportée. Mettre en place des EAE dans ces conditions a été une « démonstration de force ». Nous devions prévoir une grande chaleur et trouver un endroit approprié avec des places ombragées en conséquence. De nombreux exploitants de parcs canins n’ont pas pu nous donner de réponse positive ou ont pris beaucoup de temps à nous répondre. En fin de compte, tout s’est arrangé. Pour la période de l’année, nous avons eu un temps assez frais avec juste 13 degrés.

Les deuxièmes EAE ont pu se dérouler comme prévu le 18 octobre à Itingen/BL. Mmes Oeschger et Fitzi de la protection suisse des animaux (PSA) ont assisté à ces EAE. Elles désiraient voir le déroulement de nos EAE. Elles s’intéressaient également à l’aspect extérieur des futurs chiens d’élevage et au maniement des chiens par leur détenteur. Leur rapport est très objectif et sera mis en ligne sur notre site internet dans la rubrique pour les membres. La SCS a aussi été représentée par Mmes Barbara Müller et Yvonne Jaussi.

La thèse de master de Lea Käppeler sur les modifications de la colonne vertébrale des bouledogues français est terminée. Elle est publiée sur le site internet du CSBF. Mme Käppeler a, dans son étude, examiné deux possibilités de système de graduation. Ce qui est clairement démontré, c’est que l’angle de cyphose (degré de courbure vers le haut) joue un rôle important. Ceci est pris en compte dans la notation de la graduation. Une colonne vertébrale avec beaucoup de modifications et un petit angle de cyphose peut tout à fait obtenir un meilleur degré de graduation qu’un chien avec moins de modifications et un grand angle de cyphose.

Nous devons absolument aller de l’avant dans le domaine de la santé. Nous devons avoir une longueur d’avance sur la protection suisse des animaux pour ne pas être dirigés par elle. Cependant, il ne faut pas perdre trop de diversité génétique.

La première étape de l’étude du Prof. Dr. I. Reichler est terminée. Le but de cette étude est de pouvoir déterminer la valeur à long terme de la teneur en oxygène chez les chiens brachycéphales au moyen d’une simple analyse sanguine. Sur la base du résultat, il pourrait être démontré si le chien examiné aurait souffert de problèmes respiratoires, c’est-à-dire d’un manque d’oxygène, ces derniers jours. Pour l’instant cependant, le résultat intermédiaire est toujours secret et ne peut malheureusement pas être publié. Nous continuons à rester en contact avec Mme Reichler. La prochaine étape de son projet est la détermination des paramètres respiratoires à l’aide de la pléthysmographie du corps entier. Il s’agit d’un box en plexiglas dans laquelle la respiration et les échanges gazeux sont mesurés. Pour ce faire, elle a besoin de plusieurs bouledogues français. Il n’est pas nécessaire que ce soient des chiens d’élevage et l’évaluation est anonyme. Le projet aurait dû débuter en janvier 2021. Nous vous informerons du déroulement exact sur notre site internet.

À quoi devrait ressembler l’avenir de nos bien-aimés bullys?
Notre race subit une forte pression publique. Les militants des droits des animaux veulent interdire les races brachycéphales. Nous ne devrions pas avoir à défendre nos chiens, mais devrions pouvoir prouver que nos chiens sont en bonne santé. Il est donc important que chaque éleveur s’engage dans ce sens.

Nous voulons un avenir « sains » pour nos bullys !

En rétrospective, ce fut une année intensive. J’ai investi beaucoup de temps pour mon poste, ce qui n’est pas toujours visible. Pas toujours à la satisfaction de tout le monde, mais heureusement pour beaucoup. Les manifestations, telles que les rencontres et séance des éleveurs p.ex. ont été organisées mais n’ont pas pu avoir lieu. Cela a été de même pour bien d’autres club…. Corona nous a interdit bien des choses. Nous espérons et souhaitons tous que 2021 permettra à nouveau de telles manifestations.

Je tiens à remercier le Comité pour sa confiance en moi et son soutien.
Un grand merci aux organisateurs, qui ont organisé une rencontre ou une séance des éleveurs.

Dans l’année à venir, j’espère pouvoir rencontrer à nouveau bien des membres lors de nos manifestations, tels que le pique-nique, les expositions, la séance des éleveurs et la traditionnelle rencontre » Père Noël ».  Je m’en réjouis d’avance.

Je vous souhaite à tous une « année bully» en bonne santé, heureuse et pleine de succès.

Andrea Klaus
Responsable d’élevage,
Niederdorf, 09 janvier 2021

 

 

 

 

 

 

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google